AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 embauche au département des affaires non-classées

Aller en bas 
AuteurMessage
Yumi Cothelit
Va te rescencer...
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 29
Côté coeur : Allez savoir...
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: embauche au département des affaires non-classées   Dim 18 Fév - 21:07

Yumi se présenta a son lieu de travail cinq minutes avant l'heure inscrite sur sa lettre d'embauche, et dut ouvrir les locaux avec la clef qui lui avait été envoyée avec. Elle se retrouva dans une salle de taille moyenne, plus ou moins bien rangée. Le long du mur de droite s'alignaient des portes et sur celui de gauche des fenêtres. Sur l'une des portes était inscrit son nom en dessous d'un panneau indiquant "archives".

*Bon, au moins j'ai trouvé mon bureau*

La jeune femme se dirigea donc vers la porte à son nom et l'ouvrit...

*Je savais que c'était le département des affaires non-classées, mais j'ignorais que c'était au sens propre du terme. C'est quoi ça, un bureau ou une décharge de papier ?*

Devant elle se dressait de petites collines de papiers, des tas de feuilles éparpillées dans toute la pièce semblaient avoir été posées là selon la logique du "on empile ça ici, on rangera plus tard", sauf qu’il y avait peu de chances pour que cette pièce ait jamais été rangée.

Enjambant une pile de classeurs vides dont le contenu devait être répandu dans toute la pièce, Yumi se dirigea vers la seule armoire fermée du bureau, toutes les autres étant ouvertes en grand et quasiment vides. Lorsqu’elle l’ouvrit, elle ne comprit que trop tard son erreur, une montagne de papier lui tombait déjà dessus. Ayant déclenché ses pouvoirs sur le coup de la surprise, la montagne de rapports submergea dans le plus grand silence un hérisson roulé en boule, qui apprit qu’il s’agissait de rapports d’enquêtes datant d’avant sa naissance, la plupart n’étant même pas finie de rédiger…la suite se trouvant au brouillon sur des post-it.


*J’ai l’impression que ça faisait un moment qu’ils cherchaient une secrétaire, je comprends mieux pourquoi ils voulaient que je me charge de cette fonction en plus d’agent de terrain… quelle arnaque !!! J’en ai pour des heures !!! Et encore, si mes pouvoirs ne s’étaient pas déclenchés l’autre jour, c’est des mois qu’il m’aurait fallut.*

Quelques heures plus tard, notre jeune employée, fatiguée, affamée, stressée à mort et subissant le contrecoup de sept ou huit crises de nerf était néanmoins heureuse, car enfin, oui enfin, elle avait fini, bel et bien fini de ranger cette maudite pièce, les brouillons de rapports étaient tapés à l’ordinateur, classés par date et par agent, les dossiers des agents et des suspects séparés les uns des autres, ainsi que des ébauches de rapports, lettres de vœux, magazines, journaux et autres boites de pizza vides. Elle avait même fait le ménage et (avec de vielles chaussures que quelqu’un avait du laisser traîner là un jour, et,étrangement, ne jamais retrouver) explosé contre le mur… heu… chassé les diverses bestioles ayant fait de ce "bureau" leur habitat naturel depuis semble t-il quelques temps déjà. Il ne restait plus à Yumi qu’à sortir les onze sacs poubelle qu’elle avait remplis à craquer.

*Plus jamais ça !*

Elle avait même appris les noms de ses chers collègues, si soigneux et rangés…dès qu’elle les y aurait un peu, comment dire, aidés. Leurs dossiers étaient classés dans la mince chemise "agents actuels" ; avec elle, ils étaient actuellement au nombre de quatre à être directement rattachés au service : Tenshi Saitô, la patronne, Nyphus Komrok, agent, Oslote Shakalaska, nouvel agent fraîchement récupéré de l’armée (d’ailleurs, la date exacte n’était inscrite nulle part, il faudrait qu’elle se renseigne afin de compléter son dossier) et elle-même, agent et secrétaire désignée du service parce qu’il devenait plus qu’urgent d’en trouver une. D’après ce qu’elle avait pu apprendre dans cette marée de paperasse, ses collègues n’étaient pas tout à fait du genre à faire exclusivement dans la dentelle.

Prenant les deux premier sacs poubelles qui lui tombaient sous la main, elle se dirigea vers la sortie et aperçut une inscription sur le dos de la porte du département qui semblait avoir été taguée depuis peu "si vous ne nous trouvez pas, jetez un oeil au P3". L'ensemble de l'étage étant vide, elle savait ou se rendre une fois les poubelles en bas. Elle pris donc le chemin de l'ascenceur... pour constater qu'il était en panne.


"Génial ! C'est mon jour de chance. Je vais quand même pas les descendre du septième étage par les escaliers!!!"

Faisant demi-tour, Yumi retourna dans son bureau et descendit rapidement les poubelles... par la fenêtre, puis sortie du département des affaires non-classées, ferma à clef et partit rejoindre ses collègues.


[hj: Suite au P3.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
embauche au département des affaires non-classées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Bernier nommé ministre des affaires étrangères
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Le chargé d’Affaires haïtien à la Jamaïque rappelé pour consultation
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» [embauche illégale/coupable] Choupettezou59 21/03/1459

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed Resurrection :: San Francisco :: Services :: San Francisco Police Departement : SFPD-
Sauter vers: